buisson


buisson

buisson [ bɥisɔ̃ ] n. m.
XIIe; boissun 1080; altér. de l'a. fr. boisson, dimin. de bois
1Bouquet, touffe d'arbrisseaux sauvages et rameux. broussaille, hallier. Buisson épineux, d'épines. Ronces en buisson. « Des branches d'églantine fleurissaient un buisson » (Martin du Gard).
Chasse Battre les buissons. Vieilli Faire, trouver buisson creux : ne plus trouver dans l'enceinte la bête détournée.
Relig. Le buisson ardent.
Arbre en buisson, ou ellipt buisson : arbre fruitier nain taillé en buisson; arbre taillé de façon à ne pas dépasser trois mètres de haut. Rosiers buissons et rosiers tiges.
2Par anal. Mets arrangé en forme de pyramide hérissée. Buisson d'écrevisses.

buisson nom masculin (de l'ancien français boisson, petit bois, peut-être avec l'influence du germanique buska, bûches) Arbuste ou groupe d'arbustes rameux dès la base et difficile à traverser. (S'emploie au pluriel dans le même sens.) Cuisine Dressage en pyramide de crustacés ou d'articles frits. ● buisson (citations) nom masculin (de l'ancien français boisson, petit bois, peut-être avec l'influence du germanique buska, bûches) John Heywood Londres 1497-en exil à Louvain ou Malines 1578 ? Et tandis que je considère longuement et bats le buisson, D'autres gens viennent et attrapent les oiseaux. And while I at length debate and beate the bush, There shall steppe in other men and catch the burdes. Proverbes buisson (expressions) nom masculin (de l'ancien français boisson, petit bois, peut-être avec l'influence du germanique buska, bûches) Littéraire. Faire buisson creux, ne pas trouver ce que l'on cherchait. Tailler en buisson, orienter le développement d'un arbre pour qu'il reste d'une faible hauteur. Buisson ardent, allusion à l'épisode biblique (Exode, III, 2-IV) relatant la théophanie de Yahvé à Moïse sur la montagne sacrée (Horeb ou Sinaï), dans un buisson qui brûlait sans se consumer. (C'est au cours de cette manifestation divine que fut révélé à Moïse le nom de Yahvé.) Battre les buissons, chercher le gibier. Prendre son buisson, ou prendre buisson, en parlant du cerf, choisir une retraite, et, en parlant des sangliers et du cerf, quitter la compagnie des autres. Trouver le buisson creux, ou faire buisson creux, ne pas trouver dans l'enceinte la bête détournée. ● buisson (synonymes) nom masculin (de l'ancien français boisson, petit bois, peut-être avec l'influence du germanique buska, bûches) Arbuste ou groupe d'arbustes rameux dès la base et difficile...
Synonymes :
- fourré
- halliers

buisson
n. m. Touffe d'arbustes ou d'arbrisseaux épineux. Buisson d'acacias.
|| Spécial. Buisson ardent, forme sous laquelle, d'après la Bible, Dieu apparut à Moïse pour le charger de sa mission.

⇒BUISSON, subst. masc.
A.— Petit groupe d'arbres, d'arbustes, d'arbrisseaux.
1. Vieilli. Bouquet de bois. De jolis bois de châtaigniers, des buissons de figuiers, de grenadiers, de myrtes, de jasmins (NODIER, Jean Sbogar, 1818, p. 102).
2. Usuel. Touffe de végétation arbustive, sauvage, généralement épineuse et improductive :
1. Tournez-vous et voyez ces buissons épais de rhododendrum; comme ces touffes de fleurs lilas sont fraîches et pures! (...) Ces fleurs sont belles comme vous, Lélia, incultes et sauvages comme vous; ...
G. SAND, Lélia, 1833, p. 108.
2. ... la solitude garde, enclôt et défend ce que l'homme lui a une fois abandonné. Elle dispose et hérisse soigneusement sur le seuil les broussailles les plus féroces, les plantes les plus méchantes et les mieux armées, le houx, l'ortie, le chardon, l'aubépine, la lande (...). À travers ces buissons revêches et hargneux, la ronce, ce serpent de la végétation, s'allonge et se glisse et vient vous mordre les pieds.
HUGO, Le Rhin, 1842, p. 128.
SYNT. Buissons épineux, verts; petits buissons; buisson d'épines, de fleurs, de roses. Guerre de(s) buissons. Guerre pratiquée en embuscade derrière les buissons (cf. HUGO, Les Misérables, t. 2, 1862, p. 268, 359).
P. métaph. Ce qui évoque un buisson par son caractère sauvage, hostile, etc. :
3. Je n'eus alors qu'une pensée, celle de me montrer impartial; qu'un désir, celui de rendre justice au mérite partout où je le rencontrerais. Mettez cette chimère sur le compte de ma jeunesse : l'âge en a fait justice. À mesure que l'on avance dans la vie, on laisse ces illusions dans les buissons du chemin, non sans en emporter quelques blessures.
REYBAUD, Jérôme Paturot, 1842, p. 71.
4. Sur les recueils de Discours académiques. En les lisant il semble parcourir un bois de buissons qui se croisent en tous sens et dont les épines piquent les pieds et se déchirent entre elles. Les pointes aiguës et secrètes des vanités littéraires masquées par des fleurs rares et fausses en sont d'autant plus perfides et plus détestables.
VIGNY, Le Journal d'un poète, 1846, p. 1235.
3. Spécialement
a) BOT. Buisson ardent ou pyracanthe. Arbuste (Rosacées) à baies écarlates en corymbes. Son buisson ardent, rouge de baies comme un sorbier (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1859, p. 633); des buissons ardents superbes avec leurs grains vermillon et leurs feuilles sombres (HUYSMANS, L'Oblat, t. 1, 1903, p. 109).
b) RELIG. Buisson ardent ou buisson d'Horeb. Buisson du mont Horeb qui s'est enflammé d'un feu non destructeur quand Dieu y apparut à Moïse pour lui indiquer sa mission :
5. Parmi les foudres du Sinaï. Moïse écrit la loi, sous la figure éclatante apparue dans le buisson d'Horeb.
ADAM, L'Enfant d'Austerlitz, 1902, p. 501.
Au fig. :
6. Tout m'arrête, tout m'intéresse, tout m'est un buisson ardent et il me semble que je n'aurais pas assez de l'éternité pour écouter cette multitude de chants. (...). Tout l'univers m'était comme un buisson ardent. Tout l'univers pesait-il sur moi? M'entraînait-il vers les actes? Des forces inconnues, un feu me pénétrait, m'enthousiasmait.
BARRÈS, Mes cahiers, t. 3, 1903-04, p. 125.
c) VÉNERIE
Battre les buissons. Frapper, fouiller les buissons pour lever le gibier :
7. Le chevalier, muni d'un bâton, bat les buissons, tandis que le veneur fait retentir tout le bois du son de son cor. Un sanglier surgit...
FARAL, La Vie quotidienne au temps de St Louis, 1942, p. 36.
Au fig. Chercher quelqu'un, quelque chose :
8. En ces années finales de la Restauration, il y avait un effort dans l'ordre de l'esprit (...). On battait les buissons du côté de l'invention, et c'était tant mieux; on s'égarait sans doute en bien des pas, mais on ouvrait aussi des routes.
SAINTE-BEUVE, Causeries du lundi, t. 6, 1851-62, p. 111.
Proverbial, vieilli. Il a battu les buissons et un autre a pris les oiseaux. Il s'est donné de la peine et un autre en a bénéficié :
9. Il répondit qu'il serait bien marri d'avoir battu les buissons et que d'autres eussent les oisillons. L'offre était donc repoussée.
A. FRANCE, Vie de Jeanne d'Arc, 1908, p. 271.
Faire buisson creux. Manquer le gibier que l'on a détourné dans tel endroit du bois :
10. ... ces dames descendaient de calèche, en répétant avec des éclats de rire immodérés : Buisson creux! Buisson creux! À ce mot, dont elles saluèrent le baron à son entrée, celui-ci se mit dans la plus risible colère qu'il soit possible d'imaginer. « Buisson creux! répétait-il en grinçant les dents (...) moi, qui ai quarante ans de chasse et une réputation à conserver, j'aimerais mieux avoir reçu vingt coups d'andouiller à travers le corps que d'avoir éprouvé une semblable humiliation. »
JOUY, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 4, 1813, p. 172.
P. anal. Ne pas trouver à tel endroit la personne ou la chose que l'on cherchait :
11. Comme si je n'étais pas au courant de ta petite enquête aux Beaux-Arts! (...) Je sais même que tu as fait buisson creux. Dans cette forêt-là, c'était fatal; le gibier qu'on y court n'est pas pour les chasseurs de ton grade.
ESTAUNIÉ, L'Ascension de M. Baslèvre, 1919, p. 141.
B.— P. anal.
1. Amas de choses évoquant un buisson par son aspect touffu. Un buisson de cierges, le buisson des sourcils. Une sorte de buisson d'églises, un bouquet gothique (COLETTE, En pays connu, 1949, p. 192).
2. GASTRON. Plat d'articles dressés en pyramide. Buisson d'écrevisses (FLAUBERT, L'Éducation sentimentale, t. 1, 1869, p. 157).
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. Ca 1100 boissun « bouquet d'arbustes sauvages » (Roland, 3357 dans GDF. Compl.), forme encore attestée en 1410-11, A. Aube, ibid. (boysson); ca 1160 buisson (Eneas, 6898, ibid.); ca 1160 spéc. vén. batre les buissons [pour faire lever le gibier] ici emploi fig. (Eneas, 6903 dans T.-L., s.v. batre); 1262-68 buisson ardant « buisson où Dieu apparut à Moïse » (BRUNET LATIN, Trésor, éd. P. Chabaille, p. 635); 1680 hortic. (RICH.); 2. 1739 p. anal. art culin. buisson d'écrevisses (Nouv. Traité de la Cuis., t. 1, p. 7 dans Fr. mod., t. 23, p. 308).
Buisson est une altération de l'a. fr. boisson « petit bois » dimin. de bois sous l'infl. soit de collectif plur. du germ. -, bûche (FEW t. 15, 1, p. 209a, note 22; EWFS2); soit de buis. L'hyp. d'une dér. de buis (DIEZ5) est à écarter du point de vue chronol., bois « buis » n'étant attesté qu'au XIIIe s.
STAT. — Fréq. abs. littér. :1 357. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 564, b) 2 969; XXe s. : a) 2 085, b) 1 591.
BBG. — DELAIGUE (J.). Les N. d'arbres dans la topon. de la Hte-Loire. Almanach de Brioude. 1962, t. 42, p. 150. — DUCH. 1967, § 55. — GOTTSCH. Redens. 1930, p. 283. — HEHN (V.). Kulturpflanzen und Haustiere in ihrem Übergang aus Asien nach Griechenland und Italien sowie in das übrige Europa hrsg. von V. Schrader. Berlin, 1902, p. 231. — MARSHALL (F. W.). Les Poésies de Blondel de Nesle. Une ét. du lex. d'après l'examen des mss p. 49 (Thèse Univ. Paris. 1958). — RICHTER (E.). Etymologisches. Boche. Z. fr. Spr. Lit. 1919, t. 45, p. 129. — ROG. 1965, p. 97. — ROMMEL (A.). Die Entstehung des klassischen französischen Gartens im Spiegel der Sprache. Berlin, 1954, p. 27, 150.

buisson [bɥisɔ̃] n. m.
ÉTYM. V. 1160; boissun, 1080; altér., p.-ê. d'après buis, de l'anc. franç. boisson, du lat. buxeus (→ Buis), dimin. de bois.
1 Bouquet, touffe d'arbrisseaux sauvages et rameux. || Buisson épineux. || Bruyères, églantiers, genêts, ronces en buisson. Buissonnant. || Un buisson d'aubépine. || Fourré de buissons touffus. Hallier. || Lieu où poussent les buissons. Garrigue, lande. || Buisson où se réfugie le gibier. Breuil.
0.1 Je n'ai jamais vu dans un endroit en maçonnerie une telle multiplicité de fers de lance, de pals, d'artichauts, de buissons et de ronces.
B. Cendrars, Moravagine, Œ. compl., t. IV, p. 250.
Arbre de buisson, buisson : arbre fruitier nain que l'on taille en buisson.Arbre que l'on taille tous les deux ou trois ans afin qu'il ne dépasse pas trois mètres de hauteur.
Se cacher dans un buisson. || Explorer, fouiller les buissons… — ☑ Loc. Battre (cit. 16 à 18) les buissons.
Chasse. Faire, trouver buisson creux : ne plus trouver dans l'enceinte la bête qu'on avait détournée; (fig.) ne pas trouver la personne ou la chose qu'on était allé chercher.
Fig. Se sauver à travers les buissons : chercher des échappatoires quand on est trop pressé dans la discussion.
Par métaphore (en parlant d'un obstacle, d'une chose qui ralentit une action) :
1 Ma vie a été misérablement accrochée aux buissons de ma route; heureux si j'avais été l'oiseau libre qui chante et fait son nid dans ces buissons !
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, II, 12.
2 (…) j'ai, comme un mouton
Qui laisse sa laine au buisson,
Senti se dénuer mon âme.
A. de Musset, Poésies nouvelles, « Nuit de décembre ».
3 Des branches d'églantine (…) fleurissaient un buisson en travers du sentier.
Martin du Gard, les Thibault, t. II, p. 260.
(1262). || Le buisson ardent où Dieu se révéla à Moïse. Buisson-ardent.
4 (…) il (Moïse) a une vision singulière. Un buisson brûle et pourtant ne se consume pas (…)
Daniel-Rops, le Peuple de la Bible, II, I, p. 83.
Par anal. Touffe.
5 L'œil est rentré sous l'arcade sourcilière qu'enfile un buisson de poils.
Gide, les Faux-monnayeurs, I, 4.
2 (1739). Mets arrangé en forme de pyramide hérissée d'épines. || Buisson d'écrevisses (cit. 1).
3 (1886). Didact. Partie inférieure d'une tornade, plus large que la colonne centrale, constituée de gouttelettes d'eau soulevées de la mer ou de poussières, de débris soulevés du sol.
DÉR. Buissonner, buissonneux, buissonnier.
COMP. Buisson-ardent.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Buisson — ist der Familienname folgender Personen: August Buisson (1806–1848), deutscher Hofgerichtsadvokat Louis Léon Marie André Buisson, französischer General im Zweiten Weltkrieg, Gefangener auf Schloss Colditz und Direktor des D.G.P.G. Clément Buisson …   Deutsch Wikipedia

  • buisson — BUISSON. s. m. Hallier, touffe d arbrisseaux sauvages, espineux. Buisson espais, buisson d espines. buisson fort. le buisson ardent que Moyse vit. arbres nains taillez en buisson. On dit aussi prov. Trouver buisson creux, pour dire, Ne trouver… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Buisson — Saltar a navegación, búsqueda Buisson País …   Wikipedia Español

  • buisson — Buisson, Dumus. La beste a là son buisson, Illic stabulatur fera. B. Plein de buisson et d espines, Dumosus …   Thresor de la langue françoyse

  • Buisson — Très répandu dans de nombreuses régions de France, notamment le Limousin et le Dauphiné, désigne celui qui habite un lieu dit le Buisson ou en est originaire. Sens du toponyme : lieu buissonneux, mais aussi lieu où pousse le buis, il est… …   Noms de famille

  • Buisson — (spr. bǖißóng), Ferdinand Edouard, franz. Pädagog und Politiker, geb. 20. Dez. 1841 in Paris, war 1866–70 Professor an der Akademie zu Lausanne und kehrte 1870 nach Paris zurück, wo er während der Belagerung ein von der Geistlichkeit unabhängiges …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Buisson — (spr. büissóng), Ferd. Edouard, franz. Pädagog, geb. 20. Dez. 1841 in Paris, 1877 Generalinspektor der Volksschulen, 1896 Prof. in Paris; gab ein »Dictionnaire de pédagogie« (4 Bde., 1882 93) heraus …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Buisson — Buisson, Ferdinand …   Enciclopedia Universal

  • Buisson —   [bɥi sɔ̃], Ferdinand Édouard, französischer Pädagoge und Politiker, * Paris 20. 12. 1841, ✝ Thieuloy Saint Antoine (Département Oise) 16. 2. 1932; schloss sich den Radikalsozialisten an; Abgeordneter 1902 14 und 1919 23; Vertreter des liberalen …   Universal-Lexikon

  • Buisson — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Buisson », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Botanique En botanique et dans le langage… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.